RugbySports CoUSON Nevers

Qui va à la chasse… GAGNE SAPIAC !

Montauban / Nevers 26 – 29

L’emporter à Sapiac, bastion montalbanais symbolique à plus d’un titre, relevait de l’inatteignable depuis que Nevers tente de se faire une place en Pro D2. Ce vendredi 13, en dépit de quelques scories et de deux cartons jaunes, les Neversois ont signé un exploit qui, en plus, gomme la défaite initiale face à Soyaux-Angoulême. Ce premier bloc qui avait si mal débuté, se termine on ne peut mieux.

La menace Bosviel

Une fois le score défloré par le buteur maison, on sentit les Jaunets animés des meilleures intentions. Mais de la coupe aux lèvres il y eut une percée de Romaric Camou que ne put prolonger Hugues Bastide. En représailles, les Montalbanais contre-attaquèrent, finissant une action de près de trois minutes dans l’en-but visiteur, ce diable de Bosviel à la conclusion. Avec sa transformation, l’écart se chiffrait à 10-0.

Les cannes de Camou

Si Josaïa Raisuqe, stoppé par un sacrifice défensif de l’arrière Maxime Salles, échouait dans sa tentative d’inscrire son premier essai de l’exercice, un bon grattage d’Hugues Bastide permit au pied gauche de Zack Henry d’entamer son 100 %.

Grâce aux fondamentaux (touches, mêlées) où ils se montrèrent dominateurs, les Usonistes se ménagèrent quelques munitions dont une fut superbement exploitée. Au sortir d’une mêlée, Henry alerta Rudy Derrieux qui profita du leurre de deux équipiers pour lancer dans l’intervalle Camou venu à toute vitesse depuis l’aile opposée. Il pointa en coin, d’où Henry transforma. Le tableau affichait une égalité logique et annonciatrice de débats palpitants.

Le roi Henry

Revenus à hauteur, les Bourguignons se logèrent une balle dans chaque pied avant de changer de côté. Un placage haut de Nasoni Naquiri (averti pour la seconde fois de la saison) puis un gri-gri présomptueux de Camou offrirent à l’ouvreur local six points cadeaux.

Le retour des vestiaires fut pourtant formidable pour les élèves de Xavier Péméja. D’abord, une percée de Derrieux déboucha sur une pénalité claquée par Henry. Puis un ballon intercepté à Jérémy Chaput par Bastide donna au public sapiacain l’occasion d’admirer l’artiste. Zack Henry tapa un coup de pied à suivre au-dessus du premier rideau défensif des Tarn-et-Garonnais, le récupéra acrobatiquement puis servit Joris Cazenave qui fila à dame.

L’Anglais de Nevers, après la transformation, ajouta deux pénalités, dont la seconde de plus de 45 mètres.

A 26-16, l’USON entrevoyait l’exploit même si Montauban se rebella, d’autant que Fred Quercy écopa, à son tour, de sa seconde biscotte du championnat en cours. L’essai du talonneur Cyril Deligny et le soulier de Bosviel remirent tout le monde sur un même pied d’égalité : 26-26 et dix minutes à jouer !

Insoutenable suspense 

Le duel magnifique que s’étaient livré les deux ouvreurs, tourna finalement à l’avantage du Neversois. En marquant à nouveau, à la 73e’, le grand Zack donna la victoire aux Usonistes. Car la mêlée azur et or termina le travail, non sans que les supporters neversois ne vivent une dernière frayeur avec la pénaltouche trouvée par Bosviel à deux minutes du terme. L’ultime affrontement à huit contre huit scella le succès nivernais et le grand bonhomme du match put envoyer le cuir dans les tribunes d’un Sapiac enfin dompté.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
neque. ipsum elit. dolor suscipit odio amet, consequat. risus. dictum dolor. adipiscing
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR