Auto

ELMS 2020 : IDEC SPORT se rend aux 4 heures de Monza

C’est en Italie que se tiendra le pénultième rendez-vous European Le Mans Series 2020 avec les 4h de Monza. Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Richard Bradley auront à cœur d’aller chercher un premier podium cette saison au volant de l’Oreca #28, pendant que Patrice Lafargue sera épaulé par Dimitri Enjalbert sur la LMP3 #17 en Michelin Le Mans Cup. 


« Accélère, accélère ! » Ces mots récents, mais dores et déjà dans la légende, de Julien Fébreau pour la victoire de Pierre Gasly au GP d’Italie seront à prendre au pied de la lettre pour les pilotes IDEC SPORT qui participeront aux 4 heures de Monza le dimanche 11 octobre.

Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Richard Bradley continuent leur campagne européenne sur l’Oreca #28 lors de ce quatrième et avant dernier meeting de la saison. L’équipage IDEC SPORT cherchera à déjouer la malchance des dernières épreuves pour enfin décrocher un premier podium en 2020. 

Les 34 voitures prendront la piste dès vendredi matin pour les premiers essais libres. La deuxième session aura lieu samedi matin avant les 10 minutes de qualifications qui opposeront les 15 LMP2 à 14h20. Le départ de la course sera donné dimanche 11 à 11h. 

L’Autodromo Nazionale di Monza sera bien utilisé tout au long de ces jours de course puisque la Michelin Le Mans Cup prend également ses quartiers en Lombardie. C’est la LMP3 #17 qui sera en action sur le tracé italien de 5,793 kilomètres. Patrice Lafargue est rejoint par Dimitri Enjalbert, habitué à piloter pour IDEC SPORT. 
« Le challenge va être intéressant car je n’ai pas encore essayé la LMP3 et ça fait un moment que je n’ai pas roulé à Monza, d’autant plus qu’on passe sur un sprint. Avant on partait sur un relais de deux heures, là ça sera 30 minutes, » explique Dimitri Enjalbert. « Monza c’est un circuit qui est en soit assez simple : il y a de grandes lignes droites entre les virages qui permettent de respirer et de gros freinages avant chaque courbe. Il faudra vite trouver le truc pour régler la voiture, que j’ai hâte de piloter. Je vais également découvrir l’ambiance Covid et ça sera à prendre en compte. En tout cas on va essayer de bien se placer dès le départ et d’attaquer. J’ai à cœur de faire quelque chose de bien avec Patrice, » lâche Dimitri, affuté physiquement et prêt à en découdre en piste.   

Le drapeau vert sera agité à 16h30 samedi 10 octobre. Les 23 voitures engagées en Michelin Le Mans Cup auront alors deux heures pour tout donner dans le « temple de la vitesse. »
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Praesent velit, ultricies id, ut eget risus mi, libero justo odio tristique
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR