Auto

24 heures Series : Abandon pour accrochage d’IDEC SPORT lors des 24 heures de Portimão.

IDEC SPORT n’a pas terminé les 24 heures de Portimão en raison d’un accrochage avec un autre concurrent alors que la Mercedes #17 se battait pour le podium. 

Le Portugal n’a pas souri à IDEC SPORT puisque la Mercedes AMG GT3 n’est pas passée sous le drapeau à damier. Un concurrent retardataire est venu percuter l’arrière de la voiture alors qu’il se fait dépasser. 

La course se passait pourtant au mieux jusqu’à lors. L’écurie française s’était qualifiée en troisième ligne avec une voiture réglée pour la course. 
« On a réglé la voiture assez rapidement. On a fait quelques compromis entre les pilotes afin qu’elle réponde au mieux à tout le monde. Ce n’est pas évident avec quatre pilotes car les styles de pilotage ne sont pas les mêmes, mais on arrive à faire une voiture de course assez confortable pour une course de vingt-quatre heures, » explique Frédéric Ducastel, team principal. 

La forte chaleur attendue n’a pas fait son apparition dans la région de l’Algarve. Les 28 concurrents ont pris le départ avec 23 degrés dans l’air. 

La #17 prend un bon départ et toute l’équipe gère la course au mieux, que ce soient les pilotes dans les manœuvres en piste, les ingénieurs dans les choix tactiques ou les mécaniciens dans l’exécutions des arrêts aux stands. 

Mais après plus de seize heures de courses, une Porsche tape l’arrière de la Mercedes IDEC SPORT alors qu’elle venait de se faire dépasser. De nombreuses pièces sont abimées, la voiture rentre au box : « Le contact a cassé, le triangle, le porte moyeu, la biellette, etc… La décision a été prise de ne pas reprendre la course. Les réparations auraient été beaucoup trop longues et il aurait également fallut vérifier plus en profondeur qu’il n’y ait pas d’autres problèmes. On n’avait pas d’intérêt à reprendre la piste et juste finir pour finir. On préfère préserver la mécanique, » explique Frédéric Ducastel, qui ne cache pas la déception de l’équipe : « On remontait à la faveur des ravitaillements. Les pleins sont longs en 24 heures Series et le classement change en permanence mais on était à la lutte pour la troisième place. » 

« Tout le monde est déçu. On n’abandonne pas sur un problème mécanique, la voiture ne nous a pas trahis. Les pilotes n’ont pas fait d’erreur et ont même très bien roulé. Nicolas Minassian était sur un bon rythme à la fin et presque dans les temps de Dimitri (Enjalbert). Patrice et Paul se sont très bien débrouillés avec le trafic. » 

L’écurie IDEC SPORT ne connaît pas encore son futur programme en 24 heures Series puisque la dernière course européenne (les 24 heures de Barcelone) se tiendra en même temps que le meeting ELMS de Silverstone.
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Phasellus nunc luctus id felis massa
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR