RugbySports CoUSON Nevers

Résumé Nevers/ Grenoble

Énorme ! Dans un Pré-Fleuri se muant en chaudron, les Neversois ont pris le meilleur sur les Grenoblois et leur (quasi) invincible armada. Avec une mêlée de fer et des ambitions clairement affichées, les Jaunets ont impressionné.

 

Elliot, l’exemple

A l’échauffement, les Isérois firent l’admiration de Régis Dumange. Au bout des quatre-vingts minutes, le président usoniste, ému, salua ses joueurs, avec fierté.

La première mêlée, dès la deuxième minute, donna le ton de la volonté nivernaise. Enfonçant son vis-à-vis, le pack récolta une première pénalité. A la surprise générale, Zack Henry envoya le cuir en pénaltouche plutôt qu’entre les perches. La couardise des Azur et Or fut récompensée, Hikawera Elliot et les avants emportant tout sur leur passage. Henry manqua la transformation mais cette entame promettait une suite de folie.

 

Cazenave, le feu follet

Si Gaëtan Germain trouva le chemin des poteaux, sur pénalité, Nevers se réinstalla à nouveau dans le camp adverse, le renvoi tapé par l’ouvreur anglais ayant perturbé l’adresse de Deon Fourie. A nouveau dans les 22, les Bourguignons en profitèrent et Joris Cazenave, en filou, inscrivit le second essai des siens. En coin, Henry ajouta deux unités.

Il en empila trois de plus, dix minutes plus tard, sa mêlée ayant encore concassé celle de Grenoble.

Avec des gros survoltés, un Cazenave au four et au moulin, un Bolakoro souverain, les visiteurs étouffaient. Une échappée de Germain était même reprise d’une cuiller, une spoon en l’occurrence, de Zack Henry, et la mêlée offrait, sur la sirène, trois points supplémentaires au pied gauche de son artilleur.

Grenoble se rebiffe

18-3 aux agrumes, le public se pinçait presque pour y croire. L’euphorie ambiante ne devait pourtant pas faire oublier les quarante minutes à venir et l’apport d’un banc grenoblois XXL.

Un but de Germain, à la 48e’, confirma le renouveau alpin, même si Henry redonna quinze longueurs d’avance à ses couleurs. L’entrée de joueurs de la qualité d’Enzo Selponi et Alaska Taufa, pour ne citer qu’eux, équilibra les débats. Alaska, d’ailleurs, jeta un coup de froid sur le Pré-Fleuri. Au bout d’une longue séquence, son compère Solomoni Rasolea alla planter l’olive dans l’en-but local. Avec le bonus de Germain, les Grenoblois se rapprochèrent à 21-13.

 

Public debout

Les dix dernières minutes furent crispantes. Henry apporta un peu d’oxygène après une faute grossière du pilier remplaçant Michael Simutoga. Puis Lucas Dupont, en bout de ligne, parvint à marquer le deuxième essai isérois, malgré le retour désespéré de Cazenave… Un essai que la vidéo aurait refusé pour en-avant. Du bord de touche, Germain ne transforma pas, laissant un peu moins de place au suspense (24-18, 74e’).

Solide encore, Nevers ne lâcha pas la proie pour l’ombre. Les ultimes instants, l’équipe azur et or les passa dans le camp visiteur. Et lorsque la mêlée, une dernière fois, obtint une pénalité, les tribunes se levèrent pour saluer la performance de leurs favoris. Et Zack Henry scella le score avec sa cinquième pénalité de l’après-midi.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
felis suscipit sit Aenean venenatis ultricies porta. elit. vulputate, adipiscing risus.
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR