RugbySports CoUSON Nevers

Résumé Colomiers / Nevers

Les Neversois, totalement à côté de la plaque en première période, ont (un peu) redressé la barre après le repos. Assez pour priver les Columérins d’une victoire bonifiée mais largement insuffisant pour ramener quoi que ce soit de la banlieue toulousaine.

 

Vent de face

Les Jaunets s’étaient-ils plongés dans la lecture du célèbre roman de Robert Louis Stevenson avant de rejoindre la Haute-Garonne ? En tout cas, ils semblèrent vouloir ressembler à l’énigmatique personnage aux deux visages.

Privés, lors de l’échauffement, de leur talonneur Hikawera Elliot, touché à la cuisse droite, les Usonistes choisirent de débuter vent de face. Couardise ou imprudence, ils le payèrent très cher.

 

36 – 0

L’entame se révéla catastrophique, à l’image de ce télescopage aérien entre Romaric Camou, Hugo Fabrègue et Théophile Cotte au moment de capter le coup d’envoi. Tout s’enchaîna défavorablement pour des Bourguignons ballotés comme poupée de chiffon dans les griffes d’un gros chat.

L’espace d’une grosse demi-heure, les joueurs de Colomiers s’amusèrent de leurs adversaires, leur collant quatre essais. Pour clore les réjouissances, après l’exclusion temporaire de Christian Njewel, c’est Benoît Rousselet qui fila entre les perches accorder un inévitable essai de pénalité. 36-0, qu’il était loin le Pré !

Changements

Pour que le docteur Jekyll se transforme en Mister Hyde, les entraîneurs Nivernais eurent des mots choisis, dans les vestiaires. Et six joueurs laissèrent leur place à des remplaçants avides de laver l’affront.

Dans le sillage de David Lolohea, devant, et d’Ilikena Bolakoro, derrière, cette USON métamorphosée, poussée par le vent désormais, investit rapidement le camp local. Au bout de dix minutes et après la sortie du pilier Thomas Dubois, sanctionné par l’arbitre, le tableau d’affichage s’alluma enfin du côté visiteur. Camou, en coin, inscrivit le premier essai des siens, que Zack Henry transforma.

 

Herry percutant

Comme ses équipiers, François Herry, animé d’une nouvelle flamme, s’offrit une percée suivie d’une percussion et d’une passe à une main pour Camou. Ce dernier fut plaqué haut par Josua Vici au moment d’aplatir et l’arbitre accorda un essai de pénalité et renvoya le Fidjien au frais pour dix minutes. A 36-14, la remontada semblait tout de même impossible même si Lucas Blanc alla, lui aussi, à dame.

L’embellie Neversoise se calma. Frank Bradshaw écopa d’un carton jaune, synonyme de suspension au prochain match, et Soulan prit le but, à la 64e’, histoire de s’éviter toute mauvaise surprise.

Jean-Baptiste Manevy termina ce curieux match d’un quatrième essai pour les Nivernais qui regretteront longtemps cette première période fantomatique.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Lorem ut ipsum suscipit id, amet,
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR