Auto

IDEC SPORT PRET POUR LES  24H DU MANS VIRTUELLES

Si la 88ème édition des 24H du Mans a été décalée aux 19 et 20 septembre 2020, IDEC SPORT sera tout de même au départ de l’édition virtuelle les 13 et 14 juin et il n’est pas question de jouer.

Le Covid-19 a eu un gros impact sur les évènements sportifs et notamment le sport automobiles. IDEC SPORT a donc vu, comme de nombreuses écuries, son calendrier chamboulé. 
Si la vraie magie du Mans n’aura lieu qu’en septembre, une édition virtuelle exceptionnelle a été mise en place par l’ACO, le WEC et Motorsports Games. 
Ils seront 50 équipages à prendre le départ  le 13 juin à 15h. Les voitures sont réparties entre les catégories LMP2 et GTE. Chaque équipage devra être composé au minimum de deux pilotes professionnels et au maximum de 2 sim racers. 
IDEC SPORT se jettera dans la bataille avec Paul-Loup Chatin et Richard Bradley qui pilotent l’Oreca #28 en ELMS. Ils seront épaulés par Franco Colapinto et Josh Purwien.

On avait déjà pu s’apercevoir de l’importance du Sim Racing et des simulateurs ces dernières années mais la compétition virtuelle a connu un véritable essor avec le confinement. Le virtuel et le réel sont désormais entièrement liés. Les 24H du Mans virtuelles se veulent d’ailleurs être une vraie compétition. La météo pourra changer et la lumière sera adaptée selon l’heure. Les voitures peuvent être entièrement paramétrées par les équipes. Les ravitaillements et changements de pneumatiques seront au cœur de la stratégie. Les changements de pilotes sont obligatoires. Le temps de conduite minimum sur l’ensemble de l’épreuve est de 4 heures pour chaque pilote. Le temps de conduite maximum sur l’ensemble de la course est de 7 heures pour chaque pilote.

Les pilotes sont donc déjà au travail et aidés par Nicolas Brisseau, ingénieur sur l’Oreca chez IDEC SPORT. « Il y a une vraie organisation autour de cet évènement. Nous avons huit personnes qui travaillent dessus, » détaille Paul-Loup Chatin.

Les moyens de production et de mise en image par les organisateurs seront conséquents.
Les commentateurs et pit reporters seront en direct depuis un studio de Télévision à Paris. 
La course sera diffusée gratuitement sur de multiples plateformes vidéo à travers le monde : En France, les passionnés ont le choix entre Eurosport à la télévision et la plate-forme OTT de France TV, qui présentera environ six heures de course en direct.
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
et, risus. nec suscipit ut dolor. fringilla ipsum elit. non sed
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR