Voile

IDEC SPORT de retour à la Trinité-sur-Mer, après un aller-retour express en Méditerranée

Le maxi trimaran IDEC SPORT est arrivé en début de semaine à son port d’attache de la Trinité-sur-Mer, au terme d’un aller-retour express en Méditerranée. Francis Joyon s’est prêté au jeu des Relations Publiques, en allant présenter son maxi-trimaran victorieux de la Route du Rhum et du Trophée Jules Verne à Cagliari (Sardaigne). 60 clients et amis du Groupe IDEC ont ainsi pu découvrir en mer et en navigation la magie du multicoque géant. Joyon, seulement épaulé de trois hommes d’équipage, s’est laissé bercer par les charmes et les mystères de la Grande Bleue, tout au long des quelques 2 500 milles d’une navigation expresse via Gibraltar. Particulièrement clémente et généreuse en ce début d’été, la Méditerranée a offert à maintes reprises aux hommes d’IDEC SPORT la vision aussi rare que magique de nombreux dauphins, globicéphales et autres baleines.

« Nous avons profité d’une bonne fenêtre météo qui menaçait de se refermer après Gibratar, pour rentrer très vite à la maison » raconte un Francis Joyon satisfait du devoir accompli, et toujours sous le coup de l’émerveillement d’un périple au plus près des rivages enchanteurs de Sardaigne. « Ce fut un Aller-Retour express, puisque la bonne météo en Méditerranée nous a permis en une seule journée, d’effectuer trois sorties en mer avec des invités du Groupe IDEC, tous enchantés de découvrir le maxi-trimaran IDEC SPORT. Nous avons été reçus avec beaucoup de gentillesse, mais n’avons guère profité de Cagliari. Un fort coup de vent approchait des côtes du Portugal et j’ai craint qu’il ne nous bloque le chemin du retour vers la Bretagne. Nous sommes donc repartis très vite une fois les sorties accomplies, et avons essuyé des conditions musclées après Gibraltar, avec trois jours de navigation au près dans du vent soutenu. Nous sommes passés sans encombre, au prix d’une belle fatigue et au rythme des quarts de trois heures. »

Du bonheur simple d’être en mer
Simplement heureux dès qu’il est en mer, Francis a pleinement profité de cette Mer Méditerranée qui le fascine. « Le vent ne lève pas la mer de la même façon qu’ailleurs en Med » souligne-t-il. « L’analyse météo y est complexe et change très vite, parfois du tout au tout. C’est très intéressant d’y naviguer. On continue d’apprendre. » Autre motif de satisfaction, et non des moindres pour Francis le solitaire, mué en capitaine intermittent, la bonne cohésion d’un équipage, réduit comme à l’accoutumée, et dont l’excellent esprit l’ont comblé. « Nous sommes partis à quatre, avec Christophe Houdet, mon vieux compagnon, que je suis heureux d’avoir vu revivre à la barre d’IDEC SPORT. Antoine Blouet et mon fils Corentin complétaient l’équipage. Corentin prend de plus en plus goût à la navigation hauturière. Je crois qu’il rêve d’une carrière de marin. J’essaie de l’en dissuader mais il est accro (Rires). Notre Boat Captain Bertrand Delesne devait nous retrouver en Sardaigne, mais un heureux événement dans sa petite famille l’en a empêché. C’est donc le régional de l’étape, Gaetano Mura, Ministe et tour dumondiste bon teint, qui nous a rejoint à Cagliari et avec qui nous avons beaucoup échangé sur les mystères de son île. »

Un été au calme avant l’ASIAN TOUR
IDEC SPORT va passer un été au calme. Francis et son équipage vont récupérer de ce long périple méditerranéen et préparer tranquillement les grands rendez-vous à venir, avec en point de mire à l’automne ce nouveau grand programme de records en Asie nommé IDEC SPORT ASIAN TOUR lui aussi marqué du sceau de la découverte et de l’exploration.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
non suscipit ut accumsan dolor ante. nunc
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR