Voile

De grosses conditions pour IDEC SPORT avant son arrivée au Vietnam

Francis Joyon envisage son arrivée mercredi matin

Rarement, durant sa carrière de dévoreur d’océans à très grande vitesse, Francis Joyon n’aura connu si long épisode de petit temps et de vitesse réduite. Depuis leur atterrissage vendredi dernier sous les côtes de l’Indonésie, l’équipage d’IDEC SPORT ne parcourent plus guère que 160 à 170 milles par jour. Une situation qui va sévèrement évoluer avec l’arrivée d’une forte dépression générant dès aujourd’hui mais surtout demain, des vents d’Est de 30 noeuds avec rafales à 40 et une mer formée engendrant des creux de plus de 4 mètres. Ces conditions, consécutives au cyclone Kammuri (niveau 3) qui passe actuellement sur les Philippines, permet d’envisager l’arrivée d’IDEC SPORT à Ho Chi Minh, mercredi matin.

L’absence de vent, les courants et le louvoyage au milieu des innombrables îles et îlots du détroit de Karimata expliquent la brutale chute des performances de ces jours derniers. En débordant la côte Nord-Ouest de Bornéo ce matin, le trimaran géant a enfin accéléré en mer de Chine, dans un flux de Nord Est appelé à se renforcer au fil des heures. A 500 milles de Ho Chi Minh Ville, terme de ce deuxième acte de l’IDEC ASIAN TOUR, Francis et ses hommes vont renouer avec des vitesses dignes de leur formidable machine.

Il aura fallu donc trois jours au maxi trimaran IDEC SPORT et à son équipage pour s’extraire du détroit de la Sonde en mer de Java. Trois jours pour parcourir 500 milles, soit une affligeante moyenne de 6,9 noeuds. Aux puissants courants de la côte Sud de Sumatra ont succédé une navigation au plus près d’un vent totalement absent qui a vu le géant par instant reculer…. Ce n’est que depuis le début de la matinée, alors que la journée est déjà bien avancée, loin dans l’Est sous les côtes de Bornéo que Francis et ses hommes ont vu leurs voiles se gonfler sous l’arrivée en mer de Chine de vents de secteur Nord Est de plus en plus soutenus. IDEC SPORT se déhale enfin! 10 noeuds, 12 noeuds, 18 noeuds… les sourires reviennent sur les visages des barreurs toujours aussi concernés par un état de vigilance et d’observation maximum.

Une arrivée sous contrôle
Plus le bateau se rapprochera des côtes vietnamiennes et plus le plan d’eau sera parsemé d’innombrables îlots, plateformes de pêcheurs, embarcations et OFNIS en tous genres. L’heure sera plus que jamais à la vigilance aux nombreuses embarcations présentes en cette zone si animée de la mer de Chine méridionale, autour des îles de Natuna. Et la route vers le delta du Mékong, toujours aussi peu rectiligne, va de nouveau contraindre IDEC SPORT à louvoyer aujourd’hui entre les îles de Natunen ce 12ème jour de course. En raison des conditions météo annonçant un vent fort de face et une mer formée, Francis envisage, pour préserver le bateau et réduire au maximum les risques, un atterrissage de jour sur les côtes vietnamiennes. Mercredi matin le maxi-trimaran IDEC SPORT devrait donc pouvoir embouquer la rivière qui le mènera à Ho Chi Minh Ville.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
ut Donec dapibus ipsum id nunc commodo vulputate, id
Fermer
IDEC SPORT

GRATUIT
VOIR